C’est quoi la prime à la casse ?

Tout est fait pour vous faciliter la vie et vous donner un instant de répit. Profitez de la prime à la casse pour changer le vieux modèle de votre voiture et pour passer à la technologie au service de l’automobile. Pourquoi donc s’en priver ? Ce contenu vous livre l’essentiel à retenir.

Renouvellement du parc automobile

La prime à la casse ou encore la prime à la conversion est une solution proposée par l’État pour rajeunir le parc automobile actuel. L’objectif est de permettre aux ménages les plus modestes de changer leur vieille auto sans se soucier du montant à débourser.

A découvrir également : Quand changer la courroie de distribution Skoda ?

Grâce à ce moyen, vous disposez non seulement d’une nouvelle voiture, mais vous participez aussi à la réduction des gaz à effet de serre particulièrement le dioxyde de carbone.

Vous n’êtes pas sans savoir que les vieilles voitures nécessitent plus d’entretien et émettent trois fois plus de CO2 que les nouvelles. Le programme visant le refroidissement du climat n’est pas que l’apanage des politiques. Pensez-y !

A découvrir également : Quelle huile pour moteur 3 cylindres choisir ?

Conditions pour en bénéficier

Pour bénéficier de la prime à la casse, c’est simple. Il faut que vous soyez nécessairement domiciliés sur le territoire français. Vous devez être majeur. Votre accord doit être donné pour le remplacement ou la destruction de votre ancien véhicule en vue d’acheter un autre moins polluant.

Pour obtenir la prime à la conversion, le véhicule à mettre à la casse doit être immatriculé en France et en votre nom. L’immatriculation de la voiture doit remonter avant janvier 2006 pour un moteur à essence et avant janvier 2011 quand il s’agit d’un moteur Diesel. S’il s’agit d’une voiture endommagée par accident, il faut que l’assurance soit en règle minimum un an avant la date de sa remise pour destruction aux sociétés compétentes.

Quant au véhicule à acheter, le souhait est qu’il soit de préférence une voiture respectant les normes environnementales. C’est-à-dire une voiture électrique, hybride ou rechargeable. Ayez l’assurance qu’il s’agit bien d’une voiture non endommagée et immatriculée en France. Le coût d’acquisition doit être compris entre 50 000 et 60 000 € TTC.

Est-il possible de prendre un véhicule de 3 roues ?

Par ailleurs, vous avez aussi la possibilité d’acquérir à travers la prime à la casse un véhicule à deux ou trois roues. Il suffit que ce dernier soit en phase avec les normes en vigueur. Une batterie sans plomb, une puissance du moteur comprise entre 2 et 3 KW et une immatriculation française.

Retenez que, quel que soit le type de véhicule acheté ou loué, vous ne pouvez le revendre qu’après six mois s’il s’agit d’une automobile et un an dans les cas de 2 ou 3 roues.